top of page

Grève Étudiante Concordia & Mcgill



L’AÉÉTS vous invite, sur une base volontaire, à joindre les rangs des associations étudiantes visées lors de ces journées de grèves mentionnées dans la lettre ci-dessous. De plus, l’AÉÉTS fournira aux associations des ressources matérielles afin de supporter les mouvements de contestation.

 

Bonjour à la communauté étudiante de l’ÉTS,


La présente lettre vient démontrer l’appui de l’AÉÉTS envers l'Association des Étudiants et Étudiantes en Génie de l’Université McGill (EUS/AÉGUM) et l’Association d'Ingénierie et d'Informatique Université Concordia (ECA) en vue de leurs prochaines grèves du 11 au 15 mars pour les universités concernées ainsi que la manifestation qui aura lieu le 13 mars 2024.


Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) a proposé d'augmenter les frais de scolarité à plus de 12 000 $ pour les étudiants ne venant pas de la province du Québec, et à 20 000 $ pour les étudiants internationaux, en plus d'exiger que 80 % des étudiants non québécois inscrits à un programme de premier cycle en anglais ait un niveau intermédiaire 5 de connaissance du français parlé avant l'obtention de leur diplôme.


La CRÉIQ a adopté une position le 5 novembre dernier, lors de l'Assemblée Générale (AG) au Congrès Régulier 2 (CR2), avec la politique originale qui appelle à l'inclusion, l'équité et la qualité de l'éducation au Québec.


Les étudiants, avec l'aide de la députée libérale Marwah Rizqy, ont lancé une pétition à l'Assemblée nationale du Québec qui a recueilli plus de 33 000 signatures et a été présentée le 28 novembre, où elle a été immédiatement déposée et où le gouvernement n'a pas envisagé d'annuler la hausse des frais de scolarité dans les universités anglophones


C’est pour cette raison que l’Université McGill et l’Université Concordia, prennent des actions légales afin de dénoncer la politique injuste du gouvernement. Les principales raisons de la naissance de ce mouvement étudiant afin de critiquer les politiques du gouvernement de la CAQ sont :


1. Manque de consultation

La décision d'augmenter les frais de scolarité jusqu'à 33 % pour les étudiants qui ne viennent pas de la province a été prise sans aucune consultation des associations étudiantes, soulevant des préoccupations quant à l'efficacité de cette mesure et à l'impact de la hausse des frais sur la santé et la réalité financière étudiante


2. Contribution essentielle

Les étudiants de l'extérieur du Québec enrichissent la province sur le plan intellectuel et culturel, tout en répondant à des besoins urgents en matière de main-d'oeuvre. Leur accueil favorise la diversité et la prospérité du Québec.


3. Risque d'élitisme

L'augmentation des frais de scolarité risque de renforcer l'élitisme et le clivage socio-économique au sein du milieu universitaire. Elle crée des barrières financières injustes pour les étudiants hôte du Québec, contrecarrant ainsi les idéaux d’inclusion, d’égalité et d’intégrité.


4. Accessibilité à l’enseignement supérieur

L’accessibilité pour tous est un pilier fondamental du développement individuel et sociétal. Une hausse substantielle des frais de scolarité les rend inaccessibles aux étudiants à faible revenu, les obligeant à s’endetter davantage ou à travailler davantage pour financer leurs études.


5. Augmentation de la quantité de travail pour les étudiants

La charge de travail des étudiants en ingénierie est déjà élevée et les étudiants ont tendance à ne pas terminer leur diplôme à temps. En ajoutant l'exigence du français au diplôme, la charge de travail des étudiants sera encore plus lourde.


6. Mesure de la politique mise en place

Le gouvernement Legault demande à ce 80% des étudiants, ne provenant pas de la province du Québec de chaque université anglophone « atteignent un niveau 5 de connaissance du parler en français ». Les universités anglophones sont en accord pour une transition au français et offrent un moyen d’apprendre le français aux étudiants. Cependant, il est impossible de mesurer quantitativement « un niveau 5 de connaissance du parler en français ».


Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous écrire en cliquant le lien ci-dessous. Consulter la lettre d'appui originale signée.

Comments


bottom of page